Maison Toussaint

Si on vous parle d’un produit qui est né au Xème siècle du côté de la Chine sous l’appellation de « mi-kong », qui était jadis composé de farine et miel et qui servait de ration aux soldats ? Cela ne vous dit-rien ?

En France, l’histoire raconte que c’est officiellement sous l’époque des Ducs de Bourgognes au XIVème siècle que le pain d’épice est arrivé sur notre territoire. Devenu une véritable spécialité de la région dijonnaise, ce dernier aurait été importée par Marguerite de Flandre alors épouse de Philippe Le Hardi avant de devenir un des produits phare de la région dijonnaise puisque la capitale eut compté jusqu’à 12 fabriqués au XXème siècle.

Une belle aventure

Mais la Maison Toussaint dans tout ça ? Et bien l’aventure de cette success-story ne débute pas officiellement par cette spécialité mais en 1996, Pascal Toussaint qui ouvre alors sa première boulangerie en périphérie de Dijon sur la commune de Chenôve. Fort de réaliser des produits de qualité et désireux de s’accomplir professionnellement, notre homme voit grand et il ne gère, en 2011, pas moins de six établissements dénommées « Pétrin Toussaint » où le pain est réputé pour être des plus excellent ! L’année 2005 marque un tournant puisque cette année-là, Pascal crée alors « son » pain d’épice et le succès est là ! Médaille d’argent en 2007 puis médaille d’or l’année suivante, il est alors élu Meilleur Pain d’épices de Dijon par la Confrérie du pain d’épices de Dijon, de ses paires, ce qui est une véritable consécration !

De France au monde entier

Dédié aux fromages, le fameux « gâteaux aux épices Toussaint » est d’abord associé aux fromages et la France lui tend les bras en lui faisant remporté un franc succès commercial. L’international suit et c’est ainsi que la Maison Toussaint exporte en Belgique, au Canada, en Angleterre mais aussi en Asie à Bankok, Singapour, Hong Kong ou même Macau désormais !

Passage à la vitesse supérieure

Et si le pain d’épice a été un tremplin, la maison Toussaint de s’arrête pas à ce seul produit car désormais elle crée des produits artisanaux des plus fins avec les Bons Sablés, les Arcelottes du nom de la commune où sont fabriqués toutes ces douceurs et qui sont des meringues au pain d’épices, les Demoiselles, et les Efti enfin la dernière création avec les Nonnettes ! Et tout est réalisé dans un établissement-atelier aux dernières normes construit spécialement à Arcelot pour que d’un produit régional séculaire, ses déclinaisons fassent le tour du monde des papilles ainsi que la fierté de son créateur !

La Maison Toussaint a donc franchi toutes les étapes du succès, de la simple boulangerie à désormais un atelier de fabrications de confection de gâteaux et autres douceurs aux épices modernisant ainsi le pain d’épice de la plus belle des manières !

Pour aller plus loin